Vous êtes ici

Patrimoine en Corse

 CHOISIR UN AUTRE DEPARTEMENT : Alpes-de-Haute-Provence   -   Hautes-Alpes   -   Alpes-Maritimes   -   Bouches-du-Rhône   -   Var   -   Vaucluse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oratoires et Chapelles dédiés à  saint Jacques

 

 

 

 

 

 

 

Corse du Sud

Azilone-Ampaza
 

 

 

 

Eglise de la Nativité de la Vierge

 

 

 

 

Carbuccia

voir  Wikipédia Carbuccia

Le village, c’est d’abord ses maisons, bâtiments de pierres, hélas souvent enduits aujourd’hui, mais dont il reste quelques façades et ensembles de qualité. Du premier emplacement érigé en l’an mil, la tour du PULACCIU, il ne reste que quelques fondations, car le village a été détruit plusieurs fois. Les maisons les plus anciennes aujourd’hui ne remontent guère au-delà du XVe siècle. Elles se situent en contrebas de l’agglomération, non loin de l’ancienne église du XIe siècle, halte sur le chemin corse de Saint-Jacques, auquel elle est dédiée. De cette église, détruite puis reconstruite en 1653, puis démembrée vers 1880, il ne reste que le chœur, transformé en chapelle, aujourd’hui dédiée à sainte Anne, et qui abrite encore un curieux témoignage de l’art baroque de Corse-du-Sud, un autel à baldaquin en stucs de facture locale naïve et dont la restauration « a l’antica » est sérieusement envisagée. C’est maintenant la grande église qui est au centre du village qui lui a succédé depuis 1884.

  Église du XIe siècle                                         Statue en bois peint du XVIIe               vitrail                     pierre des pèlerins

Forciolo

Voir Wikipedia/Forciolo

 

 

 

Eglise San Petru :San Petru di u Panicali. (Eglise Saint-Pierre), vieille église pièvane romane

 

 

 

 

Pila-Canale

Voir Wikipedia/Pila Canale

 

 

 

Eglise Saint-Pancrace, statue de saint Jacques

 

 

 

À l'entrée du village, on peut trouver deux statues-menhirs qui datent de la période préhistorique.

Quenza

Voir Wikipedia/Quenza

Eglise Saint-Georges, statue de st-Jacques

Château de Quenza
Chapelle romane de Sainte-Marie (Santa Maria Assunta)

 

Sampolo

Voir Wikipédia/sampolo

 

 

 

L'église San-Paulu (Saint-Paul) a été réédifiée au XVIIe siècle et restaurée en 1932.

 

 

 

 

Sari-Solenzara

voir Wikipédia/Sari-Solenzara

 

 

 

Eglise Saint-Pierre, statue de saint Jacques

 

 

 

 

Sollacaro

Voit Wikipédia/Sollacaro

 

 

 

Eglise Saint-Albert, statue de saint Jacques

 

 

 

 

 

 

statue-menhir mégalithique du site préhistorique de Filitosa

 

 

 

 

Tasso

Voit Wikipédia/Tasso

 

      Église paroissiale Saint-Jacques : statue polychrome, bannière, vitrail

Zicavo

Voit Wikipédia/Zicavo

 

 

 

Eglise Saint-Victor, statue de saint Jacques

 

 

 

 

Haute-Corse

Penta di Casinca

La microrégion de la CASINCA constitue une entité géographique à part entière, c'est également une circonscription ecclésiastique depuis la fin du haut moyen-âge. On parle alors de la piève* de CASINCA appelée QUADRO dans les documents médiévaux (* Piève, sous-ensemble du diocèse, échelon intermédiaire entre l'évêché et les paroisses). Le village de Penta di Casinca - Site classé le 28 août 1973, par décret et reconnu « Site Pittoresque du Département de la Corse »- est le seul village de Corse classé en son entier. Le village de Penta di Casinca - Site classé le 28 août 1973, par décret et reconnu « Site Pittoresque du Département de la Corse »- est le seul village de Corse classé en son entier.

Ruines de la chapelle San Giapico ( déformation de San Giacomo Saint Jacques le Majeur) : lieu-dit « San Michele » comprenant une fortification médiévale (castrum) associée à un petit habitat entre le XIe et le XVe siècle. Le site (altitude 650 m) offre un point de vue remarquable, entre les rivières le Golo (plus grand fleuve de Corse) et le Fium'Altu, sur l'ensemble de la Casinca.
De la chapelle, incendiée vers la fin du 15e siècle, il ne reste que l'abside.

Poggio-Marinaccio

Voir Wikipédia/Poggio-Marinaccio

       

 

 

Dans l'église paroissiale Saint-Blaise, tableau représentant l'apparition de la Vierge à l'Enfant à saint Jacques et à saint Roch.

 

 

 

Les maisons de la commune de Poggio-Marinaccio, Sur un bâti de 36 maisons, 16 sont repérées et 5 étudiées. Toutes les maisons repérées sont en schiste, les toits sont traditionnellement couverts d'ardoise. Elles datent du XVIe siècle au XIXe siècle.

Chapelle Saint-Antoine de Padoue

Chapelle Saint-Antoine de Lutina
Chapelle Saint-Antoine, se trouve à Lutina. D'architecture baroque, sa construction remonte à la fin du XVIIe siècle.

 

Stazzona

Dans l'église paroissiale de l'Annonciation, tableau d'autel représentant la Vénération de Notre-Dame des Grâces par saint Jacques.

 

Vallica

Voir Wikipédia/Vallica

L'église actuelle de la Nativita di a Madonna (de la Nativité) a été construite sur l'emplacement de l'église Sunta Maria Assunta datant du 13e siècle. On y trouve du mobilier et des reliques de l'église San Quillico du 7e siècle et une statue de saint Jacques, réalisée par Luigi Damassus en 1866.
Elle abritait une Confrérie Saint-Jacques-le-Majeur, forte d'une soixantaine de pénitents, dissoute en 1936

 .

 

Pont romain sur la Tartagine