Vous êtes ici

Hébergements sur les chemins PACA

LES HEBERGEMENTS sur les CHEMINS PACA

Les remarques éventuelles, les renseignements nouveaux ou précisions complémentaires sont à adresser à : Pierre AURIÉ

Chaîne d'accueil

Des familles volontaires, souvent d'anciens pèlerins, adhérentes des associations des amis de Saint-Jacques, sont désireuses d'ouvrir aux pèlerins leur maison et leur cœur, dans les plus grandes règles de l'hospitalité pèlerine. Ce sont des bénévoles prêts à aider en fonction de leurs disponibilités et de leurs possibilités.

Hébergements hors chaîne d'accueil entre Menton et Arles

Quelques adresses à la disposition des pèlerins :

Hébergements hors chaîne d'accueil entre Montgenèvre et Arles

Quelques adresses à la disposition des pèlerins :

Nota : Ces informations sont données à titre totalement bénévole et ne sauraient engager la responsabilité des rédacteurs ou des associations.

Accueils labélisés

Un panneau "Gîte Accueil du pèlerin" a été créé par l'association afin de signaler les hébergements réservant un vrai accueil pèlerin. Les critères d'attribution sont en cours d'élaboration.

Dérives de comportement « pèlerin » en accueils religieux

« Le touriste exige, le pèlerin remercie ! ».

Le fâcheux comportement de certains utilisateurs du Chemin de Saint Jacques en PACA nous a été rapporté par plusieurs prêtres faisant l’accueil ; ces utilisateurs , sans doute tout à fait de manière ingénue, prennent contact en annonçant leur arrivée , demandant 2, 3 couverts pour le repas du soir , s’étonnent que les draps ne sont pas fournis dans les lits qui leur sont proposés, font un petit tour de l’agglomération après le repas en oubliant l’heure et en dérangeant parfois fort tard leur hôte, etc.

Ces façons tenant plus du tourisme que du pèlerinage au long cours, finissent par déranger ceux qui les accueillent ; certains accueillants s’en étonnent, d’autres demandent alors de ne plus figurer sur la liste des hébergements directement accessibles par les pèlerins, voire renoncent à faire l’accueil.

Il parait donc important que les pèlerins se montrent dignes de cette qualité : ils doivent être porteurs d’une crédencial (Ou créanciale), ils doivent accepter avec reconnaissance les conditions parfois modestes qui leur sont offertes (ou choisir les hôtels ou chambres d’hôtes), respecter la personne accueillante : une participation est souhaitable.

L’accueil paroissial et chrétien est une des richesses du Chemin ; être accueilli dans la simplicité et un esprit de spiritualité est un des moments forts qui contribuent à la « transformation » du pèlerin en Chemin : il faut en prendre conscience et (si possible) apprécier, remercier. Ne gaspillons pas le Chemin ! Ne perdons pas ce type d’accueil tellement plus précieux que celui des gîtes, chambres d’hôtes et hôtels ; sachons nous montrer dignes de la confiance qui nous est faite.